La Faculté des Sciences de l’Université Paris-Saclay fournit à son tour des solutions hydroalcooliques

 

 
Dans le cadre de la crise sanitaire liée au Covid-19, l’Institut des Sciences Moléculaires d’Orsay (ISMO-UPSaclay/CNRS) utilise sa plateforme de chimie pour fabriquer des solutions hydroalcooliques (SHA) à destination des personnels soignants. Grâce à la mobilisation des services de la Faculté des Sciences d’Orsay et des laboratoires de l’Université Paris-Saclay, plusieurs centaines de litres ont déjà été livrés dans des hôpitaux de la région. L’Université Paris-Saclay a choisi de concentrer les ressources mobilisables pour la fabrication de solutions sur deux espaces de production à l’ISMO et à la Faculté de Pharmacie.


Dans un contexte de pénurie des solutions hydroalcooliques au niveau national, des chercheurs et ingénieurs de l’ISMO et du LUMIN* ont démarré la fabrication depuis plusieurs jours de solutions en flacon de 1L et bidons de 50L. Ludivine Houel-Renault, responsable technique de la plateforme de chimie de l’ISMO, pilote l’équipe de fabrication. Elle raconte comment cette initiative s’est mise en place : « Quand la Faculté nous a demandé si nous disposions des produits nécessaires pour synthétiser des solutions, nous nous sommes dit que nous pouvions le faire en local. Plusieurs collègues de l’Université se sont joints à nous pour nous aider. Un chercheur de l’IUT d’Orsay va d’ailleurs bientôt nous rejoindre. Nous avons déjà pu produire 400L de solution en quelques jours ».

 


Fabrication de solution hydroalcoolique à la plateforme de chimie de l’ISMO


Une mobilisation de toute la Faculté des Sciences 

Afin d’aider à cette production, plusieurs laboratoires et services d’enseignement de la Faculté des Sciences ont fourni des stocks d’éthanol, d’eau oxygénée et de glycérol, nécessaires à la fabrication des solutions hydroalcooliques. Ludivine Houel-Renault observe ainsi « un vrai élan de solidarité de la part des laboratoires. Nous avons par exemple reçu de la matière première de la part de l'Institut de Chimie Moléculaire et des Matériaux d'Orsay (ICMMO-UPSaclay/CNRS), du Laboratoire Géosciences Paris-Saclay (UPSaclay/CNRS), de I’Institut de Chimie Physique (UPSaclay/CNRS), du Laboratoire Écologie, Systématique et Évolution (UPSaclay/AgroParistech/CNRS), de I’2BC - Institut de Biologie Intégrative de la Cellule (UPSaclay/CEA/INRAE/INSERM/CNRS) et de NeuroPSI - Institut de Neurosciences de l’Université Pars-Saclay ou encore des équipes du Département de de Biologie la Faculté des Sciences et de l’IUT d’Orsay ».

Ces produits sont collectés puis acheminés par les véhicules équipés du service Hygiène et Sécurité. François Grossin, responsable du service, précise le procédé : « Nous récupérons les bidons d’éthanol ou de glycérol directement auprès des laboratoires et des services, pour les livrer à l’ISMO. Une fois la solution fabriquée, nous devons attendre 3 jours afin que le liquide se stabilise. Nous pouvons alors les collecter pour les livrer. Quand c’est nécessaire, un agent de la division des formations reverse les liquides dans des petits flacons ».
Des partenaires industriels de l’Université Paris-Saclay se mobilisent également pour faciliter cette fabrication. Air Liquide s’apprête ainsi à fournir une quantité importante d’éthanol à la Faculté des Sciences et à la Faculté de Pharmacie.

Des produits et des matériels redistribués dans les hôpitaux

Les solutions Hydroalcooliques sont destinées aux personnels soignants. Une fois collectées, le service médical et le service Hygiène & Sécurité assurent la distribution dans les hôpitaux du secteur, en fonction des besoins et des demandes. Les hôpitaux de Kremlin-Bicêtre, Orsay, Longjumeau ou encore Antony ont déjà été approvisionnés cette semaine. Une livraison à l’hôpital de Dourdan est également prévue dans les prochains jours.
En plus des SHA, les laboratoires de la Faculté ont fait don de nombreux matériels de protection. Récemment, l’ISMO, l’Institut d’Astrophysique Spatiale (UPSaclay/CNRS), le C2N - Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies (UPSaclay/CNRS) ou encore le Laboratoire de Physique des 2 Infinis Irène Joliot Curie (JCLab - UPSaclay/CNRS) ont ainsi fourni de nombreux masques, gants, sur-chaussures ou encore blouses aux personnels hospitaliers, qui se sentent « plus en sécurité avec ces équipements », comme en témoigne François Grossin.


Stocks de solution fabriquée à l’ISMO et d’équipements de protection prêts pour le départ

* LUMIN - Laboratoire Lumière, Matière et Interfaces (UPSaclay/ENS Paris-Saclay/CentraleSupélec, CNRS)